LAVANDIÈRE D'AUTREFOIS

DESSIN AU CRAYON DE PAPIER, AVEC FILTRE.

Autrefois, la lavandière était chargée de laver le linge. Elle était au service de particuliers, de grands maîtres, de fermiers, de métayers, de notables.
Le lavage du linge se faisait sur plusieurs jours : l'essangeage (sorte de pré-lavage à l'eau froide), le coulage (technique assez complexe de lessivage à l'eau chaude et de parfumage à base de plantes odorantes et de savon de Marseille), le battage, le frottage, le rinçage, le séchage et la livraison.
Elle se servait notamment d'une planche à laver, d'un battoir et de gros baquets en bois (cuviers). Le "carrosse" (caisse en bois à trois côtés), contenait de la paille ou de vieux morceaux de tissu, pour protéger les genoux de la lavandière lorsqu'elle lavait le linge à la rivière.
Au lavoir, les lavandières s'échangeaient aussi la conversation et se racontaient les dernières nouvelles du village.
Dans les années 1970, la machine à laver est apparue... moins causante mais plus pratique.


LAVANDIÈRE D'AUTREFOIS

Copyright de l'image © Christel Frèrebeau Annequin